FamilyGeek C'est mon avis Voice of Cards : The Forsaken Maiden

Voice of Cards : The Forsaken Maiden

Disponible sur PC, PS4 et Switch

Alors que l’on pensait qu’il n’était qu’un projet unique, Voice of Cards s’est doté, un peu à la surprise générale, d’un nouvel opus. Si les 2 titres n’ont aucun lien narratif, on comprend aisément qu’une nouvelle sortie ait pu se faire si vite puisque The Forsaken Maiden est un copier-coller proposant une histoire originale. Alors forcément, on y retrouve, la surprise en moins, les mêmes qualités mais surtout les mêmes défauts, et ce ne sont pas les quelques petites nouveautés qui vont changer la donne. Avant d’aller plus avant, un petit tour par le test de The Isle Dragon Roar peut s’imposer, étant donné leur ressemblance.

Le dessous des cartes

Avec sa nouvelle histoire et de nouveaux protagonistes, le jeu nous entaîne très (trop) vite vers un périple maritime à la rencontre des prêtresses de chacune des 4 îles que compose le monde. En effet, afin de sauver votre île de la menace qui pèse sur elle, une étrange créature vous conseille d’aller récupérer les reliques que détiennent chaque jeune fille, sachant que ces dernières sont accompagnées d’un gardien. Sur le fond, certaines parties de l’histoire sont assez réussies et touchantes, d’autres moins et un peu trop vite expédiées, à l’instar du dénouement du titre. Les touches d’humour se font plus rares et sont parfois maladroites ou inutiles, donnant l’impression d’une écriture forcée par forcément en adéquation avec ce qui est raconté. Pour le reste, on reprend tout ce qui faisait l’originalité du précédent opus, de la narration par une voix off au déplacement de pion de carte en carte, mais sans le prisme de la nouveauté.

Voguer sur des eaux déjà usées

Et le problème, c’est que lorsqu’on l’on rajoute une DA et des thèmes musicaux, de qualité certes, mais déjà très familiers, reprenant même certains modèles de PNJ ou de monstres, un système de jeu en tout point identique et toujours trop répétitif, on se retrouve avec un titre dans lequel tout ce qui avait pu irrité et lassé au fil de la 1ère aventure nous revient dès le début de l’aventure. Et ce ne sont pas les quelques nouveautés dans le système de combats qui vont changer quoique ce soit, bien que le jeu ait gagné en difficulté. En effet, il sera désormais possible d’avoir recours à des attaques combinées faisant office de super attaque, et votre équipe pourra compter 4 membres.

Mais ce que le jeu vous donne d’une main, il vous le reprend de l’autre car vos 2 autres compères vous rejoindront et s’en iront de manière scriptée, ne gagneront pas d’expérience et seul l’accessoire de leur équipement pourra être modifié. En dehors de cela, le titre tente quelques phases de jeu un peu differente (d’infiltartion notamment) qui, même si elle ne sont pas utiles ni franchement amusantes, apportent un peu de répit dans l’interminable exploration aux combats aléatoires trop fréquents. Option salvatrice, il sera possible d’accélerer les combats, en acceptant des concessions sur la stabilité du jeu, en particulier sonore.

Résumé :

Après un premier essai mitigé, Voice of Cards revient avec une nouvelle aventure inédite. Sans doute arrivé trop tôt, pas assez d’eau n’a coulé sous les ponts pour effacer des mémoires ce que le titre avait de déplaisant. L’aspect original du titre ne fonctionnant plus cette fois, il ne lui reste que sa direction artistique et ses compositions musicales. Totalement insuffisants si vous avez fait aussi The Isle Dragon Roar, il vaut mieux attendre une jolie promotion avant de larguer les amarres.

BienPas bien
L’univers graphique et musicalQuasiment aucune nouveauté
Des pans d’histoire émouvantsLes combats aléatoires sans intérêt
La possibilité d’accélérer les combatsSystème de jeu toujours aussi pauvre
L’originalité et l’effet de suprise en moins

Un petit mot ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

C’est dans la même catégorie