FamilyGeek C'est mon avis Super Bomberman R Online

Super Bomberman R Online

Disponible sur Switch, Steam, Stadia, PS4, PS5 et Xbox One/Series

Qui n’a jamais joué à Bomberman ? Poser des bombes et coincer ses adversaires sans se retrouver soi-même bloqué par inadvertance. Un plaisir intemporel qui fit du bébé de Hudson Soft le roi du jeu multi entre frangins dans les années 90. Malheureusement, notre poseur de bombes ayant difficilement traversé les décennies et n’ayant jamais fait évoluer sa recette n’attire plus les foules et n’a, jusqu’alors, pas proposé un multijoueur online digne de ce nom. Preuve en est, et sans exagérer, il faut parfois 20/30 minutes pour trouver une partie en ligne sur Super Bomberman R sur Switch ; dernier opus en date sur Nintendo. La licence n’est pourtant pas morte et Konami fait revenir en 2021 ce bon vieux Bomberman sur toutes les consoles actuelles dans un battle royal free to play qui n’est pas dénué d’intérêt mais qui mérite encore bien du travail.

https://dai.ly/x81ders

« C’est de la bombe baby » (paroles de JoeyStarr à nuancer)

Le principe est simple : c’est un bomberman à 64 participants répartis sur 16 plateaux où on alterne des phases de combat d’une minute et des phases de déplacement libre entre les plateaux de 10 secondes. À chaque phase de déplacement, 2 plateaux disparaissent et les derniers rescapés se resserrent sur une aire de jeu de plus en plus réduite. Chaque joueur a 2 points de vies et lâche l’intégralité de ses objets sur le champs de bataille une fois mort définitivement. Appliquer la recette du battle royal sur un titre comme Bomberman est une évidence et finalement, le titre était déjà un battle royal avant l’heure avec ce fameux principe du « dernier sur la map remporte la victoire ». Le concept est toujours aussi efficace avec son lot de tension et de seum habituel dans la série. Il est plaisant de voir le niveau de jeu élevé des joueurs à partir du rang or 1. La maitrise des envois de bombe pour atteindre et coincer les concurrents situés à l’autre bout de la map et les couvertures derrières les blocs à la frame près font plaisir à voir. Super Bomberman R online reprend la base technique et graphique du passable Super Bomberman R. Heureusement, la 3D qui trompait le joueur dans sa perception des reliefs a été ajustée par une proposition un peu plus classique et lisible. De même, la caméra qui valsait dans tous les sens au dessus du plateau a été abandonnée dans cette version battle royale. Pour le reste, on y retrouve la même patte graphique cracra et les musiques abrutissantes.

Il est libre Max (mais fait le minimum)

Super bomberman R online est un free to play qui propose un pack premium à 9€99 permettant de créer son propre salon en ligne et contenant de nombreux personnages, notamment certains issus du catalogue de Konami comme Pyramid Head de Silent Hill, Alucard de Castlevania ou un certain Solid Snake. Le prix n’est pas excessif mais sachez que si l’envie vous vient de jouer régulièrement à ce battle royal, l’achat sera indispensable. En effet, les personnages que contient ce pack premium ont des capacités que les simples bomberman n’ont pas. Solid Snake se rend invisible quelques instants, Simon Belmont a un fouet et Pyramid Head exécute ses adversaires au corps à corps. Un système de classe pour distinguer les personnages fait son apparition permettant de varier sa façon de jouer et de renouveler le plaisir. C’est intéressant d’adapter son gameplay aux différents ennemis mais autant dire que l’équilibre est compliqué entre les caractéristiques des personnages bien différents. Entre joueurs de même niveau, celui qui ne paie pas se sent vite floué. Et oui, ce free to play est finalement un pay to win.

Le modèle économique respecte les codes du genre d’où la possibilité d’acheter des bombercoins avec des vrais sous et ainsi pouvoir acquérir quelques skins, personnages et autres poses de victoire… Il y a tout de même moyen de gagner quelques gains au fil des victoires mais c’est très long et franchement inintéressant au possible. La motivation à long terme ne viendra pas de la personnalisation de son expérience de jeu. L’unique joie liée aux récompenses est l’obtention du thème de Silent Hill. Pouvoir remplacer rapidement la bouse auditive initiale par cette magnifique composition d’Akira Yamaoka est un bon panard. Pour le moment, la partie boutique cosmétique est bien triste et c’est regrettable, surtout au vu des licences du catalogue de Konami exploitables. Ce manque de variété se ressent dans tout ce que propose Super Bomberman R Online. Il n’y a actuellement qu’un seul plateau, les objets sont classiques et ne réservent aucune surprise, pas de variante de règles ou de modes additionnels, pas de tournois organisés quotidiennement… Gageons que les prochaines saisons apportent du contenu et une dose de folie qui ne feraient pas de mal.

La plupart du temps, il y a R

Konami a opté pour le cross play entre consoles, ce qui promet des serveurs pleins à craquer et donc une recherche de partie rapide, parfait pour voir défiler les parties à toute vitesse et se perdre dans son flow… Calmons nous, ce n’est pas tout à fait cela pour le moment… Abordons LE défaut indiscutable de ce jeu en ligne : les temps de chargement. Il y a exactement 4 temps de chargement entre le menu principal et le début d’une partie. Tout d’abord, on attend que le système cherche des joueurs. Ensuite, vient un chargement, puis il faut sélectionner son personnage, et là, on patiente de nouveau. Voilà qu’on nous présente les joueurs du plateau qui nous concernent puis on attend… Et enfin, ça démarre ! Je vous le dis : le plus fatigué des paresseux serait choqué par une telle lenteur. Il fallait patienter pas loin de 5-6 minutes entre 2 matchs au lancement de Super bomberman R online ! C’est parfait si vous avez une minuscule vessie ou que vous lisez comme moi l’intégral de One piece en parallèle mais sinon c’est l’horreur. Ceci dit, j’ai senti dernièrement une amélioration sur ce point, l’attente tourne désormais entre 2 minutes 45 et 4 minutes selon le moment de la journée. À l’heure des jeux sans temps de chargement et des multi optimisés, nous avons là un parfait contre exemple de ce qui se pratique encore en 2021.

Clairement intéressant sur le papier, une seule partie de ce Super Bomberman R Online aura suffit à comprendre que la très longue attente nécessaire avant chaque joute n’en valait pas la peine. L’enchaînement des parties rapides faisaient partie intégrante du plaisir de jeu de l’original, et on a le sentiment avec cette formule qu’une partie traîne en longueur. Un système d’élimination directe avec un enchainement de parties classiques à 4 joueurs auraient peut-être été plus judicieux. Cela aurait cependant exigé un accès plus rapide, à l’instar de ce qu’ont réussi Tetris et Pacman 99.

L’avis de Burgtasty

Résumé :

Vous êtes nostalgique de Bomberman à plusieurs et n’avez jamais apprécié les mode solo de cette licence ? Alors n’achetez pas Super bomberman R. Pourtant souvent bradé, préférez-lui cette version Online accessible gratuitement. C’est pas fameux mais cette itération a le mérite de bien adapter le battle royal massivement multijoueur à cette recette explosive unique. Il faut croiser les doigts pour que le suivi soit exemplaire et que les saisons apportent des nouveautés et des surprises… Sinon, gare au pétard mouillé !

BienPas bien
Un concept accrocheur et addictifLes temps de chargements insupportables
Le passage en battle royale à 64 joueurs est réussiAutant free to play que pay to win
Une multitude d’ajouts envisageables… … Et surtout espérés au vu du contenu famélique.
C’est pas jojo
Les lags en ligne certains soirs

Laisser un petit mot

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles dans la même catégorie