FamilyGeek C'est dit Y’a pas que le physique dans la vie…

Y’a pas que le physique dans la vie…

Les éditeurs n’aiment pas trop communiquer sur les chiffres de vente des leurs jeux en dématerialisé, Nintendo en tête. Sachant que cette part augmente, tout comme le bénéfice de ces entreprises, c’est sans doute pour ne pas attirer l’attention sur la très forte rentabilité que ce mode d’achat permet de générer. Dans on dernier rapport, la firme de Kyoto a, par soucis de transparence vis-à-vis de ces actionnaires, dévoilé le nombre de jeux vendus pour l’année fiscale qui vient de se terminer, au Japon notamment. Hors ces chiffres incluent les ventes numériques, contrairement à ceux dévoilés par Famitsu chaque semaine. En combinant ces 2 données, on obtient la part des ventes en dématérialisé pour tous les jeux Nintendo sortis entre le 01 avril 2020 et le 31 mars 2021, et on comprend un peu mieux pourquoi Nintendo a vu son bénéfice opérationnel exploser. Pour rappel, les ventes des 5 plus gros jeux Switch fin 2021 avaient permis d’extraire les mêmes données et force est de constater que cette part augmente significativement sur des portages, party game ou jeux plus modestes.

  • Part du dématérialisé sur les ventes à fin 2020 au Japon :
    • Animal Crossing : New Horizon – 2020 : 29%
    • Super Smash Bros Ultimate – 2018 : 21%
    • Pokémon Épée/Bouclier – 2019 : 20%
    • Splatoon 2 – 2017 : 18%
    • Mario Kart 8 Deluxe – 2017 : 21%
  • Part du dématérialisé sur les ventes de l’année fiscale 2020/2021 au Japon (ventes arrêtées au 04 avril 2021) :
    • Super Mario 3D World – 28%
    • Super Mario 3D All-Stars – 38%
    • 51 Worldwide Games – 44%
    • Pikmin 3 Deluxe – 35%
    • Paper Mario : The Origami King – 37%
    • Xenoblade Chronicles : Definitive Edition : 58%

Laisser un petit mot

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles dans la même catégorie