FamilyGeek C'est rétro Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros

Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros

Jusqu’à la Wii, les consoles de Nintendo se vendaient de moins en moins à chaque nouvelle itération. Avec plus de 100 millions de machines, la machine à la Wiimote aura su toucher le grand public en démocratisant le motion gaming, à savoir un gameplay basé sur la détection de mouvement. Pourtant, cette nouveauté était souvent une contrainte pour les développeurs qui au mieux, s’efforçait d’ajouter une fonction complètement dispensable, ou qui au pire, l’ignorait complètement. Finalement, il y a peu de jeux qui ont réussi à tirer de cette nouvelle façon de jouer : Wii Sports, fourni avec la console, ainsi que son aîné Wii Sports Resorts, et celui qui nous intéresse aujourd’hui, Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros. Ce petit bijou sorti en 2007 par Capcom vous mettait dans la peau de Zack, membre d’un équipage de joyeux pirates – les lapins de mers-, dont le rêve est de devenir un grand nom de la piraterie. Pour ce faire, il peut compter sur l’aide de son fidèle compagnon, Wiki, un singe doré volant ayant la faculté de se changer en cloche.

Cette capacité est au cœur du jeu qui se présente sous la forme d’un point and click coloré, qui vous demandera d’utiliser vos méninges et votre dextérité à la Wiimote pour parvenir à bout des différentes tableaux. En effet, Wiki est capable de transformer les êtres vivants en objet qu’il faudra utiliser à bon escient et au bon moment. En jeu, c’est d’une efficacité redoutable : d’une part, la partie réflexion est un savant mélange entre ingéniosité et loufoquerie, d’autre part, l’exécution demande parfois de la précision, un certain timing mais surtout de l’inventivité. Les idées les plus folles seront parfois recompensées par l’attribution de points grâce à l’accomplissent d’objectifs annexes.

Évidemment, la collecte de trésors sera au cœur de votre aventure ponctuée de combats de boss incroyables. Cela vous permettra de récupérer nombres de reliques ou autres précieux objets que vous pourrez consulter dans le menu du jeu, situé dans le repaire des pirates. C’est d’ailleurs via cet interface qu’il sera possible d’envoyer un membre d’équipage en exploration, renforçant l’aspect chasse au trésor. L’habillage du jeu lui aussi participe au plaisir et à l’immersion. La gallerie de personnages est attachante et drôle, les niveaux sont jolis et bien diversifiés, tout respire la bonne humeur et l’esprit bon-enfant. En revanche, sous ses aspects tout mignons, le titre est d’une certaine difficulté qui demandera parfois un long moment de réflexion et de nombreuses tentatives infructueuses.

Malheureusement, et comme trop souvent, le succès critique n’aura pas suffit à faire de cet excellent jeu, peut-être le meilleur de la console, une réussite commerciale. Sans doute noyé dans la masse de jeux insipides que se sont empressés de sortir des éditeurs opportunistes, et peu aidé par la communication discrète de Cacpom, Zack & Wiki est un grand jeu que je vous souhaite de faire un jour ou l’autre.


Laisser un petit mot

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles dans la même catégorie