FamilyGeek C'est top Nos 5 jeux The Legend of Zelda préférés

Nos 5 jeux The Legend of Zelda préférés

Quand l’anniversaire d’une série arrive, c’est toujours l’occasion de dresser le bilan ou de se replonger dans le passé et d’évoquer les souvenirs. Alors certes, un top 3 en hommage à la triforce paraissait tout indiqué, mais un top 5 permettra de proposer des classements un peu plus diversifiés.

Burgtasty

5/ Twillight Princess – Wii

En plus de Wii Sports fourni avec la console, Twillight Princess fut le jeu qui accompagna la sortie de la Wii, alors qu’il était en même temps le chant du cygne de la Gamecube. Après l’épisode Wind Waker qui avait surpris tout le monde avec son design cartoon, le premier trailer annonça la couleur tout de suite en présentant un Link dans la droite lignée d’Ocarina tout en y ajoutant un côté cinématographique qui n’était pas sans rappeler Le Seigneur des Anneaux fraîchement débarqué au cinéma, avec un boss recouvert de flammes et des hordes de bokoblins. Retour aussi à un univers plus sombre avec de nouveau une dualité entre 2 mondes -celui de la lumière et des ombres- représentée in game par un duo  Link/Midona très attachant. Notre hylien préféré aura la faculté de se transformer en loup au fil de son aventure qui sera régulièrement marquée par d’épiques moments.

4/ Majora’s Mask – N64

Tellement marqué par Ocarina of Time, l’arrivée d’un nouvel épisode sur N64 moins de 2 ans plus tard occupait toutes mes pensées, à tel point que je crois avoir fait un rêve prémonitoire dans lequel j’incarnais une noix mojo qui pouvait voler. Entre rêve et réalité, c’était justement la marque de ce Zelda à l’univers beaucoup plus sombre qu’à l’accoutumée. Le jeu proposait aussi une limite de temps de 3 jours assez inhabituelle qui pouvait être un peu stressante mais vraiment immersive. Ajoutée à sa mécanique de masque ingénieuse et au prenant agenda des Bombers, le jeu invitait à prendre part à ce monde en le voyant évoluer à mesure que le compte à rebours se rapprochait de son terme, comme en attestait la musique de Bourg Clocher s’accélérant et se teintant de notes un peu plus inquiétantes chaque jour. Vous vous souviendrez de ce voyage à Termina. 

3/ A Link to the Past – SNES

L’achat de ce jeu avait nécessité un déplacement familial car “à l’époque, il fallait se lever de bonne heure pour acheter un jeu ! Peu de stocks et pas beaucoup de points de vente ! Il fallait aller dans des grands magasins de jouets par exemple car les jeux vidéo étaient considérés comme des jouets pour enfants et non comme des machines pour adulte” précise Babas, le vénérable arbre Mojo de la FamilyGeek. Heureux hasard ou coup de pouce du destin, tout près de là où étudiait ce dernier se trouvait un Toys “R” Us, et un aller-retour fut organisé pour aller chercher l’étudiant et acheter la précieuse cartouche. Et cela en valait la peine car Zelda 3, comme on aime à l’appeler, est sans doute, aujourd’hui encore, le meilleur jeu d’action/aventure vue du dessus. Tout simplement magnifique et avec des musiques inoubliables (cette arrivée au village cocorico…), le jeu offrait la possibilité de voyager entre les mondes de la lumière et celui des ténèbres instantanément, offrant encore plus de possibilités dans le gameplay et l’exploration.

2/ Breath of the Wild – Switch

Encore une fois, c’est grâce à la famille, à des amis fidèles et à la magie Western Union que le chemin vers la terre d’Hyrule me fut accessible. On peut dire qu’il y a eu un avant/après Ocarina of Time, et qu’il y a déjà un avant/après Breath of the wild tant le dernier titre original de la série a révolutionné l’open world, en lui donnant simplement son véritable sens : un monde ouvert à explorer librement. Après une zone limitée servant de didacticiel, on prend toute la mesure de cette liberté, et on en comprend la démesure tant Hyrule paraît sans limite. On réalise aussi que l’exploration et la découverte par soi même seront au cœur du gameplay et du plaisir de jeu, bien aidées par une physique des plus réalistes renforçant l’immersion. En reprenant des éléments expérimentés dans plusieurs épisodes, que ce soit la structure ouverte du tout premier opus, la jauge d’endurance et la paravoile de Skyward Sword ou encore l’absence d’ordre dans les donjons de A Link Between Worlds, on a le sentiment que ce The Legend of Zelda : Breath of the Wild et un aboutissement pour la série. Quant à savoir si c’est son apogée, on attendra de voir si sa suite sera capable de mettre la barre encore plus haute.

1/ Ocarina of Time – N64

Je me souviendrai toujours de ce jour où, grâce aux allers-retours en vélo d’un grand frère attentionné, la boîte fut entre mes mains. Dans l’euphorie, j’appela direct mon bro de l’époque et, croyant reconnaître sa voix, me lança dans une exclamation de joie un peu grossière avant de m’entendre dire d’une voix stoïque : “Je te passe Mathieu”. Dix minutes plus tard, il était à la maison. C’est ça la famille et les amis. Le jeu lancé, on est accueilli par une introduction s’ouvrant sur une chevauchée dans une plaine au son de l’ocarina, juste inoubliable. Une fois le slot de sauvegarde sélectionné et le nom de votre héros défini, c’est tout un monde qui prit forme en 3D pour la toute première fois, le genre de souvenir qui marque la vie d’un joueur, mais aussi celle d’une industrie, où d’un art si vous préférez. Car si la série avait déjà frappé un grand coup avec l’épisode Super Nintendo, les musiques incroyables intégrées au gameplay de l’opus Nintendo 64, son système de ciblage des ennemis, et sa réalisation ont fait de The Legend of Zelda : Ocarina of Time un monument du jeu vidéo, une légende dans la légende.

Nono

5/ Twillight Princess HD – Wii U

Le Zelda classique par excellence. Un jeu très réussi et plaisant du début à la fin, même si le monde parcouru semble un peu vide et finalement, c’est la qualité du level design des donjons qui m’a fait prendre énormément de plaisir. Et Midna est un personnage très charismatique.

4/ Wind Waker – Gamecube

Si le jeu avait fait hurler certains fans espérant un univers et des protagonistes plus réalistes, j’étais personnellement comblé par ce choix artistique. L’impression d’avoir face à nous un dessin animé interactif se fait sentir. Les animations et expressions de Link sont formidables, l’ambiance et les virée sur cette mer inoubliables. Je vous laisse, faut que j’aille à Mercantîle faire mes courses.

3/ A Link to the Past – SNES

Le tout premier jeu de la licence The Legend of Zelda auquel j’ai joué. Une mise en scène incroyable aujourd’hui encore, une aventure épique et un jeu qui ne prend pas une ride, tant par sa direction artistique que par son gameplay, limpide et plaisant. Je n’oublierai jamais le choc reçu lors de la découverte du monde des ténèbres…

2/ Ocarina of Time – N64

On peut dire que la famille l’aura attendu, en particulier Burgtasty. Peu de temps après la claque 3D de Mario 64, Nintendo promettait dès lors de révolutionner également le monde d’Hyrule et tout un système de jeu d’action aventure maintes fois copié, rarement, voire jamais égalé. Les premiers pas dans la forêt Kokiri, être perdu dans les bois du même nom, les temples de la forêt et de l’esprit… Tant de souvenirs bercés par les musiques de Skeikh ou de celle du hibou guide de la quête.

1/ Breath of the Wild – Switch

Le jeu qui m’a fait acheter une Switch day one et qui m’a fait penser après une ou deux heures que c’était peut-être un des plus grands jeux vidéo de tous les temps. Ce véritable sentiment de liberté dans un monde ouvert, l’envie d’échanger son expérience avec celles d’autres joueurs en font un jeu qui marquera l’histoire du média à n’en pas douter.

Toto

5/ Minish Cap – GBA

Ce Zelda x « chérie j ai rétréci les gosses » m’a laissé un très bon souvenir. Un univers chaleureux avec un bonnet vivant à la langue bien pendue. C’est toujours un plaisir de découvrir Hyrule du point de vue des insectes. Épisode un poil court mais avec une trogne adorable.

4/ Ocarina of Time 3D – 3DS

Ayant raté ocarina of Time à sa sortie, je n’ ai pas connu cette claque monumentale dans son contexte. Je l’ai découvert bien plus tard sur Nintendo 64 et j’ai appris à l’apprécier à sa juste valeur sur 3DS. Ce remake fut une vitrine technologique parfaite pour la portable de Nintendo. Le relief en 3d fonctionne parfaitement et permet de bien mettre en valeur les personnages fraîchement liftés. La Master Quest et le boss challenge ajoutent à l’aventure principale déjà conséquente. Un chef d’œuvre à emmener partout présenté dans un bel écrin.

3/ Wind Waker HD – Wii U

L’opus de la Game Cube propose une exploration sur les eaux plus libre que dans les épisodes précédents. Ici la direction artistique est fabuleuse avec un Cell Shading qui n ‘pas vieilli d’un poil. La version Wii U apporte une refonte technique avec du 1080p mais ne se concentre pas que sur la partie réalisation. Malgré le faible nombre de donjons qui aurait pu être retouché, nous avons droit à de belles nouveautés : map et inventaire sur le gamepad, visée au gyroscope , mode de difficulté supplémentaire, rythme de certaines quêtes revu et surtout la voile rapide ! Toutes ces améliorations font de ce remaster un incontournable et chaque épisode mériterait de revenir de la même manière. Clin d’œil appuyé à Skyward Sword Switch.

2/ A Link to the Past – SNES

Certainement celui que j’ai le plus parcouru. Je le trouve révolutionnaire dans son approche du jeu d aventure. Gap graphique incontestable par rapport à Zelda 2, la surprise du 2ème monde interconnecté au premier, son grand nombre de donjons, ses musiques… tout est excellent. Véritable madeleine de Proust , c est un de mes jeux de chevet.

1/ Breath of the Wild – Switch

Tout a été dit sur Breath of the wild. En effet, il a été le tremblement de terre de 2017 et a permis à lui seul un démarrage tonitruant de la Switch. Ce fut magique de voir Nintendo faire tomber les 20/20 sur tous les sites de JV après 4 ans de tristesse avec la Wii U. Je me rappelle de la chair de poule provoqué par ce moment où on sort enfin de cette grotte pour voir l’étendue infinie du monde. BotW a redéfini l’open world et la véritable exploration libre. Une telle ingéniosité, c’est chiant pour les autres, comme dirait l’autre. Le retour du roi, rien de moins.


Laisser un petit mot

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles dans la même catégorie

Top 5 NESTop 5 NES

La Nintendo Entertaining System (NES) ou la Family Computer (Famicom) au Japon fut certainement le départ de quelque chose d’unique dans le monde du jeu vidéo. Une icone du média [...]