FamilyGeek C'est mon avis Super Mario 3D All-Stars

Super Mario 3D All-Stars

Disponible sur Switch jusqu’au 31 mars 2021

Pour célébrer les 35 ans de la série de sa mascotte, Nintendo avait prévu tout un tas d’événements, dont la sortie d’une compilation des Mario 3D qui faisait parler d’elle depuis un moment sur Internet. Le voile fut levé lors d’un d’un direct dédié à l’anniversaire du plombier dans lequel super Mario 3D Allstars et le portage de Super Mario 3D world furent officialisés, avec une sortie dans la foulée pour l’un, et une en février 2021 pour l’autre. Fait étrange, le jeu regroupant Mario 64, Mario Sunshine et Mario Galaxy serait mis à disposition pour une durée limitée dans le temps, jusqu’au 31 mars plus précisément, et on ignore encore la raison de cette pratique peu habituelle chez Nintendo, forcément très surprenante vu la capacité de ses titres à se vendre sur le long terme. On comprendra sans doute ce que cela cache dans les mois à venir mais en attendant, c’est mon avis sur Super Mario 3D All-stars : Let’s go !

Une collection de Mario sur Switch 

À l’époque de la Super Nintendo, un Super Mario All-star était sorti en 1993 et regroupait tous les Mario sortis sur console de salon jusqu’alors : Mario Bros, dans une version aux graphismes refaits, Super Mario Bros 2, Super Mario Bros 3 et Super Mario Bros : The Lost Level (la suite de Mario Bros au Japon) disponible pour la 1ère fois en Europe. La magie de la nostalgie marchait déjà, en témoigne cette petite scène d’intro où on entend tous les personnages discuter dans un brouhaha avant que la lumière ne s’allume et laisse apparaître l’écran titre. Le jeu était certes vendu le même prix qu’une cartouche ordinaire, mais elle proposait 4 jeux qui n’étaient pas si vieux sur le moment. Aujourd’hui, même si les abonnés au service en ligne de Nintendo peuvent désormais en profiter librement et que l’époque est différente, Nintendo n’est pas devenu plus généreux avec ses fans, au contraire.

Bien que proposant des titres datés de 24, 18 et 13 ans, Super Mario 3D All star est lui aussi proposé au même prix qu’un nouveau jeu original, et les personnes ayant acheté les jeux sur la défunte Console Virtuelle sont invitées, comme les autres, à repasser à la caisse. Et ce n’est pas tout. Appelé Mario 3D Collection au Japon, le titre porte plutôt mal son nom puisque Super Mario Galaxie 2 a été simplement écarté, ce qui est d’autant plus dommage qu’avec les portages de New Super Mario Bros U et Super Mario 3D World, on aurait pu disposer de pratiquement l’intégralité des jeux de la licence, hors opus sortis sur portable. Déception mêlée d’incompréhension, on se dit alors que c’était pour mieux se concentrer sur les 3 jeux présents dans la carte ou en y intégrant quelques surprises.

All-Star Game ?

Ne vous méprenez pas, c’est un plaisir d’avoir ces 3 jeux réunis et facilement accessibles, en mode portable qui plus est (à condition de ne pas avoir ce foutu problème de joycon) mais outre les collectionneurs invétérés ou les nostalgiques maladifs, le jeu est aussi fait pour faire découvrir ces monuments du jeu vidéo aux plus jeunes, même si cela implique une certaine rigidité du gameplay, ou un certain fossé technique, en particulier pour Mario 64. Afin de proposer une expérience aussi proche que l’originale, les jeux conservent des éléments d’époque qui, avec le temps, se sont mués en défauts. On évoquera notamment la caméra de Mario 64 qui, révolutionnaire à sa sortie, peut procurer des sensations désagréables dans son utilisation, ou encore les mouvements à base de motion control de Galaxy qui étaient déjà pénibles sur Wii et qui ne se sont pas arrangés. En revanche, la qualité intrinsèque des jeux est intact, tout comme le plaisir de jeu, et les mises à jour graphiques rendent le tout parfaitement visuellement jouable.

C’est un fait, les 1er jeux 3D vieillissent mal, et ceux de la Nintendo 64 tout particulièrement. En n’oubliant pas que l’opus de cette machine a un peu près un quart de siècle, le lissage et l’affinage des textures permettent de prendre la mesure de ce qu’était la révolution que représentait Mario 64 dans de bonnes conditions, même si un mode grand écran aurait été appréciable. C’est heureusement le cas pour Sunshine, qui n’a pas à rougir du rendu, surtout lorsqu’on voit certaines productions actuelles (bonjour Ballan Wonderworld), et le résultat est carrément bluffant pour Mario Galaxy, lui offrant les graphismes HD qu’il aurait mérités à sa sortie, le tout parfaitement fluide. Enfin sur le plan des nouveautés, rien de neuf sous le sunshine, si ce n’est les bandes originales de chacun des titres, accessibles depuis le menu principal. On aurait aimé, par exemple, pouvoir débloquer d’autres personnages à Mario 64 à la fin du jeu, comme c’était le cas sur la version DS, ce qui aurait permis d’apporter un peu de fraîcheur, mais Nintendo a choisi l’option la plus fidèle, et sans doute la plus économique.

Résumé :

Nintendo le sait bien, Super Mario 3D All-Star pourra s’adresser à un large public, sans pour autant être très accessible. Les fans de la première heure et les collectionneurs se seront jeté dessus tandis que les anciens l’auront pris pour faire découvrir ces jeux marquants aux plus jeunes. Le travail effectué permet de profiter des jeux dans de très bonnes conditions tout en constatant qu’ils n’ont rien perdu de leur fun, mais on regrette l’absence de Super Mario Galaxy 2 dont la présence aurait permis de faire passer la pilule du plein tarif un peu plus facilement, à défaut d’avoir d’autres apports notables.

BienPas bien
3 jeux cultes à portée de SwitchMario Galaxy 2 perdu dans l’espace
Toujours aussi efficaceManiabilité parfois vieillotte
Les mises à jour graphique
Les BO en cadeau

Laisser un petit mot

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles dans la même catégorie